Sam au Jardin

La bonne terre de jardin, le bon sol pour bien jardiner

0

Pour une bonne terre de jardin, bien connaître son sol pour bien jardiner


Terre de Jardin

Avant de tirer des plans sur la comète, avant de dépenser des sommes folles en plantes coup de coeur qui s’avèreront pour certaines inadaptées, la première chose à considérer est le type de terre composant notre jardin. Bien connaître sa terre est essentiel pour savoir quoi planter et comment s’adapter.

Les types de sol

Il existe 5 grands types de sol, dont les caractéristiques générales sont à découvrir dans le tableau ci-dessous. Ce sont de grandes tendances, et il faut considérer que nos sols sont en général un mix de types de terre, avec des sols plutôt argilo-limoneux ou argilo-calcaire par exemple, ou limono-sableux comme dans beaucoup de régions françaises.

Pour connaître son sol, il convient de considérer déjà son aspect, en vérifiant quelles plantes poussent aux alentours, mais aussi d’en apprécier la texture (compact ou plutôt léger) et son indice Ph, de l’acide, neutre ou calcaire.

Le sol idéal, nommé Terre Franche, serait ainsi neutre d’un point de vue Ph, et serait composé de 70% de sable, 10% d’argile, 10% de calcaire et 10% d’humus.

 

Types de Sol

 Type de sol ArgileuxType de sol LimoneuxType de sol HumifèreType de sol SablonneuxType de sol Calcaire
TypesSol ArgileuxSol LimoneuxSol HumifèreSol SableuxSol Calcaire
CaractéristiquesLourd, compactPoudreuxSpongieuxGranuleux, Sablonneux, caillouteuxBlanchâtre, crayeux
AvantagesAspect sombre, collant en cas d'humidité, très dur et fissuré par temps secBonne terre sombre, poudreuse et aérée par temps secTerre sombre, spongieuse, humus.Peu de terre, couleur claire.Terre légère s'effritant au sec, devenant boueuse en cas de pluie.
InconvénientsPeut retenir trop l'eau et faire pourrir les racines. Trop compact, l'air ne circule peu ou pas.
Il s'assèche considérablement en été.
Peut être bien sec en été ou être lessivé par les pluies et ne plus retenir les nutriments.Peut-être un sol acide. Pauvre, trop filtrant pour retenir les matières organiquesPauvre, retenant les éléments nutritifs
Soins et AmendementsIl est conseillé de travailler le terrain en profondeur, en apportant des cailloux de rivière ou fond des trous de plantation, pour permettre un meilleur drainage. Apporter du terreau en quantité en mélange 2/3 et 1/3 de terre de jardin. Pailler le pied des plantations en hiver (éviter trop d'humidité et de pourriture) comme en été (garder l'humidité)Il est utile de pailler les pieds des plantations en été pour éviter l'évaporation et la sécheresse.
Pour éviter la perte de fertilité, il faut apporter des amendements réguliers.
Un test de Ph pourra déterminer si le sol est vraiment acide. Ou vérifiez le voisinage, quel type de plantes semble se plaire dans le coin ?
Si ce sont des hortensias, des pins, des rhododendrons, des azalées ou des camélias, alors, pas de doute, vous pouvez vous éclater en massif de plantes de terre de bruyère.
Des apports réguliers de terreau et de fertilisant naturel en printemps et/ou à l'automne selon les plantations. Il est nécessaire de travailler le sol apr des amendements réguliers et un apport de matières organiques et de terreau léger.
Plantes adaptéesHémérocalles, Phlox paniculata, Digitales, Lysimaques, Rudbeckias, Pivoines, Hostas, Mufliers, Capucines, Oeillets d'Inde, Oeillets de Poète, Myosotis, Rosiers, LilasToutes les plantesPlantes dites de Terre de Bruyère : Bruyères, Hortensias, Rhododendrons, Camélias, Magnolias, Pins, Fougères... Agapanthes, Euphorbes, Géraniums, Sedums, Vigne

Chez moi, le constat était vite vu : un sol très compact, gorgé d’eau et boueux en hiver pluvieux, puis fissuré de craquelures, dur et sec par temps chaud estival. Des traces blanches de calcaire, presque de craie, au sein d’une terre totalement malléable, telle la glaise du sculpteur  : un sol argilo-calcaire, sûrement le pire de tous, tant il cumule les inconvénients !

Dur à travailler, et nécessitant d’être aéré, c’est au fil des années, des apports organiques et minéraux, de fumiers, terreaux, cailloux des rivières, paillages hivernaux et estivaux,  que la terre a finalement été bien amendée pour accueillir le plus grand nombre de plantes.

 

Pour plus de renseignements sur les façons d’améliorer sa terre de jardin, je consacrerais sûrement un article sur les amendements.

Vous en pensez quoi ?